Des articles

French Connections: The Significance of the Fleurs-de-Lis in the Mosaic of King Roger II of Sicily in the Church of Santa Maria dell’Ammiraglio, Palermo

French Connections: The Significance of the Fleurs-de-Lis in the Mosaic of King Roger II of Sicily in the Church of Santa Maria dell’Ammiraglio, Palermo

French Connections: The Significance of the Fleurs-de-Lis in the Mosaic of King Roger II of Sicily in the Church of Santa Maria dell’Ammiraglio, Palermo

Par Dawn Marie Hayes

Papier remis à la 46e Congrès médiéval international, Kalamazoo (2011)

Introduction: L’objet de mon article est l’image devant vous, une mosaïque du Christ couronnant le roi Roger II de Sicile à Santa Maria dell’Ammiraglio - plus connue sous le nom de La Martorana - à Palerme, en Sicile. Commencée dans les années 1140 en l'honneur de la Vierge Marie, la Martorana a été construite par George d'Antioche, un chrétien orthodoxe de Syrie qui a servi comme amiral de Roger - un poste proche de celui de premier ministre. Bien que nous ne sachions pas qui a conçu les mosaïques, il est probablement prudent de supposer qu'en tant que fondateur, George lui-même a eu une certaine influence sur leur conception. Il est également très probable que Roger ait connu - et peut-être même vu - la mosaïque, qui représentait la source de son autorité royale d'une manière avec laquelle il serait à l'aise. En effet, le roi semble avoir été impliqué dans la fondation de l'église et même aidé à sa dotation. La charte de fondation de 1143 indique clairement que Roger a été invité à apposer son «alāma (signature) sur le document. En fait, Ernst Kitzinger soutient que l’apparition de la signature de Roger, la devise «Louange à Dieu et merci pour ses bénédictions», fait pratiquement du roi un cofondateur de l’Église.


Voir la vidéo: Fleurdelis Ad Rem (Janvier 2022).