Des articles

Héraldique islamique: une introduction

Héraldique islamique: une introduction

Héraldique islamique: une introduction

Par David B. Appleton

Publié en ligne (2008)

Introduction: La portée de cette présentation concerne l'héraldique des musulmans à la fin du Moyen Âge - c'est-à-dire qu'elle concerne l'héraldique des dynasties ayyoubides et mamelouks d'Égypte et de Syrie de la fin du XIIe siècle environ jusqu'au tout début du XVIe siècle. . Elle se limitera à des accusations héraldiques clairement délimitées. C'est-à-dire que «l'héraldique» consistant en un script ou une calligraphie, des noms, des titres, des louanges, des paroles pieuses («Il n'y a pas de vainqueur mais Dieu») ou des appels à Allah pour des bénédictions sur l'armiger ne seront pas considérés au-delà d'une brève mention ici .

La terminologie utilisée sera adaptée du blason héraldique normand-anglais standard dans la mesure du possible. Les emblazons musulmans se composaient généralement de l'ard (champ, ou «sol») divisé en trois shatfas ou shatabs (ce qui pourrait être décrit comme «tierced par fasce»), mais puisque dans tant d'emblasons colorés subsistent encore le chef et les parties de base sont la même teinture, avec la teinture centrale d'une teinture contrastante, il sera un peu plus compréhensible de les blasonner comme ayant une «fasce», même dans les cas où la «fasce» est la même teinture que la partie principale ou de base du champ, ce qui entraîne une absence totale de contraste.


Voir la vidéo: Les chevaliers (Septembre 2021).