Des articles

Un public ciblé. Services publics à la fin du Moyen Âge Bruges et à Gand

Un public ciblé. Services publics à la fin du Moyen Âge Bruges et à Gand

Un public ciblé. Services publics à la fin du Moyen Âge Bruges et à Gand

Par Jelle Haemers et Wouter Ryckbosch

Histoire urbaine, Vol.37: 2 (2010)

Résumé: Bien que l’expression «services publics» soit une invention du XIXe siècle, soutenue par une rhétorique développée de l’économie politique, cet article montre que le concept, la pratique et la fourniture de tels services se retrouvent également dans la cité médiévale. Il analyse spécifiquement trois domaines de la fourniture de services urbains: la jurisprudence et la sécurité juridique, les infrastructures et enfin les soins de santé et l'aide aux pauvres.

Bien que les sources disponibles tendent à insister sur l'implication des autorités municipales dans la fourniture de services publics, il s'avère qu'en fait la fourniture de services était très multidimensionnelle. Dans les trois domaines étudiés, un large éventail d'institutions publiques et privées offraient des services à des groupes spécifiques de la société urbaine de la fin du Moyen Âge. Contrairement à ce que laisse supposer la notion de «services publics», cependant, les services publics de la cité médiévale n’étaient pas accessibles à tous les habitants. Au lieu de cela, la fourniture de services était généralement assez restrictive et ciblait des groupes particuliers de la société.


Voir la vidéo: Bruges in 4K (Septembre 2021).