Des articles

Balance commerciale en millions de dollars - Historique

Balance commerciale en millions de dollars - Historique


Balance commerciale

Les balance commerciale, balance commerciale, ou les exportations nettes (parfois symbolisé par NX), est la différence entre la valeur monétaire des exportations et des importations d'un pays sur une certaine période. [1] Parfois, une distinction est faite entre une balance commerciale pour les biens et une pour les services. La balance commerciale mesure un flux d'exportations et d'importations sur une période de temps donnée. La notion de balance commerciale ne signifie pas que les exportations et les importations sont "en équilibre" les unes avec les autres.

Si un pays exporte une valeur supérieure à ce qu'il importe, il a une excédent commercial ou balance commerciale positive, et inversement, si un pays importe une valeur supérieure à ce qu'il exporte, il a une déficit commercial ou balance commerciale négative. En 2016, environ 60 pays sur 200 ont un excédent commercial. L'idée que les déficits commerciaux bilatéraux sont mauvais en soi est massivement rejetée par les experts commerciaux et les économistes. [2] [3] [4] [5] [6]


Balance commerciale du Royaume-Uni 1970-2021

Les backlinks d'autres sites Web et blogs sont la pierre angulaire de notre site et sont notre principale source de nouveau trafic.

Si vous utilisez nos images graphiques sur votre site ou votre blog, nous vous demandons de fournir une attribution via un lien vers cette page. Nous avons fourni quelques exemples ci-dessous que vous pouvez copier et coller sur votre site :


Aperçu du lien Code HTML (Cliquez pour copier)
Balance commerciale du Royaume-Uni 1970-2021
Macrotendances
La source

Votre exportation d'image est maintenant terminée. Veuillez vérifier votre dossier de téléchargement.


Balance commerciale du Royaume-Uni 2011-2016

Tu as besoin d'un Compte unique pour un accès illimité.

Accès complet aux statistiques de 1 million

Disponible en téléchargement au format PNG, PDF, XLS

Accès à cela et à tout autres statistiques sur 80 000 sujets de

468 $ / an
708 $ / année

Afficher les informations sur les sources Afficher les informations sur l'éditeur

Données historiques de : Historique : Office britannique des statistiques nationales Financial Times Groupe de bourse Banque centrale d'Angleterre Her Majesty's Revenue and Customs EUROSTAT. Prévisions : ANZ BBVA Research Berenberg BMI Research BMO Capital Markets BNP Paribas Camecon CBI Cebr Citigroup Global Mkts Commerzbank Crédit Agricole Credit Suisse Danske Bank DekaBank Deutsche Bank DIW Berlin DZ Bank EEF EIU Euromonitor Int. Fitch Ratings Frontier Strategy Group Goldman Sachs Ifo Institut ING JPMorgan Julius Baer KBC Kiel Institute Lloyds Bank Moody's Analytics NIESR Nomura Nordea Oxford Economics RBS RWI S-Bank Schroders Scotiabank Société Générale Standard Chartered TD Economics UBS Unicredit .
Les prévisions sont générées à partir de diverses sources.

Pays avec le produit intérieur brut (PIB) par habitant le plus élevé 2020

Pays avec le plus grand produit intérieur brut (PIB) 2020

Principaux pays d'exportation dans le monde 2020

Les 20 pays avec le produit intérieur brut (PIB) par habitant le plus bas en 2020

Vous ne pouvez télécharger cette statistique qu'en tant qu'utilisateur Premium.

Vous ne pouvez télécharger cette statistique qu'en tant qu'utilisateur Premium.

Vous ne pouvez télécharger cette statistique qu'en tant qu'utilisateur Premium.

En tant qu'utilisateur Premium, vous avez accès aux références détaillées des sources et aux informations générales sur cette statistique.

En tant qu'utilisateur Premium, vous avez accès à des informations générales et à des détails sur la publication de cette statistique.

Dès que cette statistique est mise à jour, vous serez immédiatement averti par e-mail.


Balance commerciale

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Balance commerciale, la différence de valeur sur une période de temps entre les importations et les exportations de biens et de services d'un pays, généralement exprimée dans l'unité monétaire d'un pays ou d'une union économique (par exemple, dollars pour les États-Unis, livres sterling pour le Royaume-Uni , ou en euros pour l'Union européenne). La balance commerciale fait partie d'une unité économique plus large, la balance des paiements (la somme totale de toutes les transactions économiques entre un pays et ses partenaires commerciaux dans le monde), qui comprend les mouvements de capitaux (l'argent affluant vers un pays payant des taux d'intérêt élevés de retour), le remboursement du prêt, les dépenses des touristes, les frais de transport et d'assurance et les autres paiements.

Si les exportations d'un pays dépassent ses importations, on dit que le pays a une balance commerciale favorable, ou un excédent commercial. A l'inverse, si les importations dépassent les exportations, il existe une balance commerciale défavorable, ou un déficit commercial. Selon la théorie économique du mercantilisme, qui a prévalu en Europe du XVIe au XVIIIe siècle, une balance commerciale favorable était un moyen nécessaire pour financer l'achat de biens étrangers d'un pays et maintenir son commerce d'exportation. Cela devait être réalisé en établissant des colonies qui achèteraient les produits de la mère patrie et exporteraient des matières premières (en particulier des métaux précieux), qui étaient considérées comme une source indispensable de richesse et de puissance d'un pays.

Les hypothèses du mercantilisme ont été remises en question par la théorie économique classique de la fin du XVIIIe siècle, lorsque des philosophes et des économistes tels qu'Adam Smith ont soutenu que le libre-échange est plus bénéfique que les tendances protectionnistes du mercantilisme et qu'un pays n'a pas besoin de maintenir un échange égal ou, d'ailleurs, se constituer un excédent dans sa balance commerciale (ou dans sa balance des paiements).

Un excédent continu peut, en fait, représenter des ressources sous-utilisées qui pourraient autrement contribuer à la richesse d'un pays, si elles étaient destinées à l'achat ou à la production de biens ou de services. En outre, un excédent accumulé par un pays (ou un groupe de pays) peut avoir le potentiel de produire des changements soudains et inégaux dans les économies des pays dans lesquels l'excédent est finalement dépensé.

En général, les pays en développement (sauf s'ils ont le monopole d'un produit vital) ont particulièrement du mal à maintenir des excédents car les termes de l'échange pendant les périodes de récession jouent contre eux, c'est-à-dire qu'ils doivent payer des prix relativement plus élevés pour les produits finis qu'ils importent, mais reçoivent des prix relativement inférieurs pour leurs exportations de matières premières ou de produits non finis.

Cet article a été récemment révisé et mis à jour par Letricia Dixon, rédactrice en chef.


Pertes d'emplois par État

Les déficits commerciaux croissants des États-Unis avec la Chine ont réduit la demande de biens produits dans toutes les régions des États-Unis et entraîné des suppressions d'emplois dans les 50 États et le district de Columbia, comme le montre Tableau 4 et Chiffre B. (Tableau supplémentaire 1 classe les États selon le nombre d'emplois nets déplacés, tandis que Tableau supplémentaire 2 classe les États en fonction des emplois déplacés en pourcentage du total des emplois de l'État et présente les États par ordre alphabétique.) Le tableau 4 montre que les emplois déplacés de 2001 à 2015 en raison du déficit croissant du commerce des marchandises avec la Chine variaient de 0,79% à 3,82% de l'emploi total de l'État . Les 10 États les plus durement touchés classés selon les parts d'emploi déplacées étaient l'Oregon, la Californie, le New Hampshire, le Minnesota, la Caroline du Nord, le Massachusetts, le Wisconsin, le Texas, le Rhode Island et le Vermont. Comme le montre le tableau supplémentaire 1, les quatre principaux États en termes de nombre total d'emplois perdus étaient la Californie, le Texas, New York et l'Illinois. La Californie a perdu 589 100 emplois, contre 321 300 au Texas, 191 500 à New York et 149 400 dans l'Illinois. Les 3,4 millions d'emplois déplacés aux États-Unis en raison du déficit commercial croissant avec la Chine entre 2001 et 2015 représentaient 2,45 % de l'emploi total aux États-Unis.

Emplois nets aux États-Unis déplacés en raison du déficit commercial de marchandises avec la Chine, par État, 2001-2015 (classé par les emplois déplacés en proportion de l'emploi total de l'État)

Rang État Emplois nets déplacés Emploi étatique (en 2011) Emplois déplacés en pourcentage
de l'emploi public
1 Oregon 65,400 1,710,300 3.82%
2 Californie 589,100 16,426,700 3.59%
3 New Hampshire 24,000 684,800 3.50%
4 Minnesota 89,100 2,728,900 3.27%
5 Caroline du Nord 131,100 4,195,800 3.12%
6 Massachusetts 101,700 3,284,700 3.10%
7 Wisconsin 79,100 2,819,500 2.81%
8 Texas 321,300 11,455,100 2.80%
9 Rhode Island 14,000 511,200 2.74%
10 Vermont 8,800 327,300 2.69%
11 Indiana 78,600 2,934,500 2.68%
12 Idaho 18,300 684,900 2.67%
13 Caroline du Sud 50,700 1,968,900 2.58%
14 Illinois 149,400 5,926,900 2.52%
15 Kentucky 46,000 1,838,400 2.50%
16 Tennessee 69,500 2,784,500 2.50%
17 Colorado 62,100 2,492,400 2.49%
18 Géorgie 104,200 4,193,800 2.48%
19 Alabama 48,000 1,981,100 2.42%
20 Arizona 64,700 2,688,000 2.41%
21 New Jersey 99,100 4,152,500 2.39%
22 Utah 29,700 1,260,800 2.36%
23 Pennsylvanie 136,700 5,853,300 2.34%
24 Ohio 121,500 5,213,500 2.33%
25 Arkansas 27,600 1,235,800 2.23%
26 Michigan 93,600 4,191,900 2.23%
27 Connecticut 38,400 1,742,500 2.20%
28 New York 191,500 8,959,000 2.14%
29 Mississippi 24,200 1,181,300 2.05%
30 Maine 12,900 643,100 2.01%
31 Iowa 29,900 1,538,800 1.94%
32 Oklahoma 32,600 1,681,800 1.94%
33 Washington 59,900 3,118,000 1.92%
34 Missouri 50,700 2,742,100 1.85%
35 Virginie 69,600 3,860,100 1.80%
36 Kansas 22,300 1,389,000 1.61%
37 Maryland 46,000 2,894,600 1.59%
38 Floride 128,100 8,101,900 1.58%
39 Nouveau Mexique 13,700 869,800 1.58%
40 Nebraska 14,800 943,600 1.57%
41 Dakota du Sud 6,500 415,600 1.56%
42 Delaware 6,100 420,400 1.45%
43 Virginie-Occidentale 10,800 748,600 1.44%
44 Nevada 16,700 1,204,900 1.39%
45 Louisiane 21,800 1,973,900 1.10%
46 Hawaii 6,800 629,500 1.08%
47 Montana 4,800 480,000 1.00%
48 District de Colombie 3,100 310,600 1.00%
49 Dakota du nord 3,500 370,800 0.94%
50 Alaska 3,100 344,300 0.90%
51 Wyoming 2,300 290,000 0.79%
Le total* 3,443,400 140,399,600 2.45%

Les totaux peuvent varier légèrement en raison des arrondis.

La source: Analyse de l'auteur du U.S. Census Bureau (2013), de la U.S. International Trade Commission (USITC 2016a), du Bureau of Labor Statistics (BLS 2016e) et du programme BLS Employment Projections (BLS-EP 2014a et 2014b). Pour une explication plus détaillée des sources de données et des calculs, voir l'annexe.

Copiez le code ci-dessous pour intégrer ce graphique sur votre site Web.

Emplois nets aux États-Unis déplacés en raison du déficit commercial de marchandises avec la Chine en pourcentage de l'emploi total de l'État, 2001-2015

Cette fonctionnalité interactive n'est pas prise en charge dans ce navigateur.

Veuillez utiliser un navigateur moderne tel que Chrome ou Firefox pour afficher la carte.

État Emplois déplacés en pourcentage
de l'emploi public
Alabama 2.42%
Alaska 0.90%
Arizona 2.41%
Arkansas 2.23%
Californie 3.59%
Colorado 2.49%
Connecticut 2.20%
Delaware 1.45%
District de Colombie 1.00%
Floride 1.58%
Géorgie 2.48%
Hawaii 1.08%
Idaho 2.67%
Illinois 2.52%
Indiana 2.68%
Iowa 1.94%
Kansas 1.61%
Kentucky 2.50%
Louisiane 1.10%
Maine 2.01%
Maryland 1.59%
Massachusetts 3.10%
Michigan 2.23%
Minnesota 3.27%
Mississippi 2.05%
Missouri 1.85%
Montana 1.00%
Nebraska 1.57%
Nevada 1.39%
New Hampshire 3.50%
New Jersey 2.39%
Nouveau Mexique 1.58%
New York 2.14%
Caroline du Nord 3.12%
Dakota du nord 0.94%
Ohio 2.33%
Oklahoma 1.94%
Oregon 3.82%
Pennsylvanie 2.34%
Rhode Island 2.74%
Caroline du Sud 2.58%
Dakota du Sud 1.56%
Tennessee 2.50%
Texas 2.80%
Utah 2.36%
Vermont 2.69%
Virginie 1.80%
Washington 1.92%
Virginie-Occidentale 1.44%
Wisconsin 2.81%
Wyoming 0.79%
Le total 2.45%

Les données ci-dessous peuvent être enregistrées ou copiées directement dans Excel.

Les données sous-jacentes à la figure.

* 10 états les moins affectés, plus D.C.
** 10 États suivants les moins touchés
*** 10 états moyennement touchés
**** 10 États suivants les plus touchés
***** 10 états les plus touchés

La source: Analyse de l'auteur du U.S. Census Bureau (2013), de la U.S. International Trade Commission (USITC 2016a), du Bureau of Labor Statistics (BLS 2016e) et du programme BLS Employment Projections (BLS-EP 2014a et 2014b). Pour une explication plus détaillée des sources de données et des calculs, voir l'annexe.

Copiez le code ci-dessous pour intégrer ce graphique sur votre site Web.

La figure B montre l'impact général du déficit commercial croissant avec la Chine à travers les États-Unis, sans aucune zone exempte. Les pertes d'emplois ont été le plus concentrées dans les États dotés d'industries de haute technologie, tels que l'Arizona, la Californie, le Colorado, l'Idaho, le Massachusetts, le Minnesota, l'Oregon et le Texas, et dans les États manufacturiers, notamment le New Hampshire, la Caroline du Nord et le Vermont. Les autres États durement touchés comprennent les puissances de fabrication traditionnelles telles que la Géorgie, le Kentucky, l'Indiana, l'Illinois, le Rhode Island, la Caroline du Sud, le Tennessee et le Wisconsin.


Balance commerciale du Chili 1960-2021

Les backlinks d'autres sites Web et blogs sont la pierre angulaire de notre site et sont notre principale source de nouveau trafic.

Si vous utilisez nos images graphiques sur votre site ou votre blog, nous vous demandons de fournir une attribution via un lien vers cette page. Nous avons fourni quelques exemples ci-dessous que vous pouvez copier et coller sur votre site :


Aperçu du lien Code HTML (Cliquez pour copier)
Balance commerciale du Chili 1960-2021
Macrotendances
La source

Votre exportation d'image est maintenant terminée. Veuillez vérifier votre dossier de téléchargement.


Balance commerciale et balance des paiements

Les comptes de balance des paiements d'un pays enregistrent les paiements et les recettes des résidents du pays dans leurs transactions avec les résidents d'autres pays. Si toutes les transactions sont incluses, les paiements et les recettes de chaque pays sont et doivent être égaux. Toute inégalité apparente laisse simplement un pays acquérir des actifs dans les autres. Par exemple, si les Américains achètent des automobiles au Japon et n'ont aucune autre transaction avec le Japon, les Japonais doivent finir par détenir des dollars, qu'ils peuvent détenir sous forme de dépôts bancaires aux États-Unis ou dans un autre investissement américain. Les paiements des Américains au Japon pour les automobiles sont compensés par les paiements des Japonais aux particuliers et aux institutions américaines, y compris les banques, pour l'acquisition d'actifs en dollars. En d'autres termes, le Japon a vendu les automobiles des États-Unis et les États-Unis ont vendu des dollars japonais ou des actifs libellés en dollars tels que des bons du Trésor et des immeubles de bureaux de New York.

Bien que les totaux des paiements et des recettes soient nécessairement égaux, il y aura des inégalités — des excédents de paiements ou de recettes, appelés déficits ou excédents—dans des types particuliers de transactions. Ainsi, il peut y avoir un déficit ou un excédent dans l'un des domaines suivants : commerce de marchandises (biens), commerce de services, revenus d'investissement étranger, transferts unilatéraux (aide étrangère), investissement privé, flux d'or et d'argent entre les banques centrales et les trésors, ou toute combinaison de ces transactions ou d'autres transactions internationales.

Balance des paiements à l'Université Marginal Revolution.

BALANCE COMMERCIALE : la différence de valeur sur une période de temps entre les importations et les exportations de biens et services d'un pays, généralement exprimée dans l'unité monétaire d'un pays ou d'une union économique (par exemple, dollars pour les États-Unis, livres sterling pour Royaume-Uni, ou euros pour l'Union européenne). La balance commerciale fait partie d'une unité économique plus large, la BALANCE DES PAIEMENTS (la somme totale de toutes les transactions économiques entre un pays et ses partenaires commerciaux dans le monde), qui comprend les mouvements de capitaux (l'argent affluant vers un pays payant des taux d'intérêt élevés de retour), le remboursement du prêt, les dépenses des touristes, les frais de transport et d'assurance, et d'autres paiements…..

Si les exportations d'un pays dépassent ses importations, on dit que le pays a une balance commerciale favorable, ou un excédent commercial. A l'inverse, si les importations dépassent les exportations, il existe une balance commerciale défavorable, ou un déficit commercial. Selon la théorie économique du mercantilisme, qui a prévalu en Europe du XVIe au XVIIIe siècle, une balance commerciale favorable était un moyen nécessaire pour financer l'achat de biens étrangers d'un pays et maintenir son commerce d'exportation. Cela devait être réalisé en établissant des colonies qui achèteraient les produits de la mère patrie et exporteraient des matières premières (en particulier des métaux précieux), considérées comme une source indispensable de richesse et de puissance d'un pays.

Les hypothèses du mercantilisme ont été remises en question par la théorie économique classique de la fin du XVIIIe siècle, lorsque des philosophes et des économistes tels qu'Adam Smith ont soutenu que le libre-échange est plus bénéfique que les tendances protectionnistes du mercantilisme et qu'un pays n'a pas besoin de maintenir un échange égal ou, d'ailleurs, se constituer un excédent dans sa balance commerciale (ou dans sa balance des paiements).

Dans les actualités et exemples

Mythe populaire : les importations ne sont-elles pas mauvaises ? Les exportations ne sont-elles pas bonnes ? Un déficit commercial n'est-il pas une mauvaise chose ? Le mot même "déficit" sonne mal ! Réalité économique : Un excès d'importations par rapport aux exportations envoie simplement des billets d'un dollar à l'étranger tout en apportant des biens et des services réels dans le pays pour une utilisation immédiate. Si les étrangers veulent conserver ces dollars, alors que nous pouvons utiliser leurs produits immédiatement au profit de nos consommateurs et créer de nouveaux investissements pour nos industries, alors nous obtenons une affaire encore meilleure ! Interdire le commerce limite considérablement ce que vous pouvez accomplir.

Daniel B. Klein et Donald J. Boudreaux, Le déficit commercial : langage défectueux, pensée déficiente. Econlib, 5 juin 2017.

Les partisans de l'achat local soutiennent qu'il est préférable d'acheter auprès du propriétaire de la quincaillerie locale et de l'agriculteur à proximité plutôt qu'à la chaîne de magasins Big Box ou à l'épicerie dont le siège social est situé en dehors de la ville, car l'argent de l'achat est plus susceptible de rester dans le économie locale.” Don Boudreaux de l'Université George Mason s'entretient avec l'animateur d'EconTalk Russ Roberts sur l'économie de cette idée. Vaut-il mieux acheter local que chez un vendeur basé en dehors de la ville ? Vaut-il mieux acheter des produits américains que d'acheter des produits étrangers ? L'argent a-t-il de l'importance ? Dans cette conversation, Boudreaux et Roberts percent le voile de l'argent pour exposer ce que le commerce, qu'il soit local, national ou international, accomplit réellement.

Déséquilibres commerciaux, à Marginal Revolution University

Pourquoi ne pas simplement acheter américain ? Le commerce extérieur, ou la robe de mariée, de Jane Haldimand Marcet dans Les notions de John Hopkins sur l'économie politique. 1831.

Un soir, alors que John revenait de son travail, il trouva sa fille Patty montrant une nouvelle robe de soie à sa mère. C'était un cadeau que son amant venait de lui faire, pour le jour prochain des noces. Les yeux de Patty, qui avaient rarement vu quelque chose d'aussi beau, brillaient de plaisir, comme sa mère l'admirait et son père l'embrassait chaleureusement, disant qu'elle serait une mariée aussi intelligente qu'elle ne l'avait jamais été dans le village. « Oui, et c'est aussi une soie française, mère », s'exclama Patty. French et moi ne pensions pas, Patty, que tu étais une fille assez stupide pour avoir toutes ces bêtises dans la tête. Non, en effet, il est déjà assez mauvais que la grande dame, les gens, fassent tant d'histoires sur les parures françaises, pour qu'ils ne puissent pas porter un peu de ruban anglais honnête. Je n'aime pas du tout ta robe d'autant mieux qu'elle est française. Non et j'aurais dû penser que votre mari, c'est-à-dire, vous aurait peut-être donné une soie anglaise à la place.

Un peu d'histoire : sources primaires et références

David Hume sur la balance commerciale, à la Marginal Revolution University

La balance commerciale, par Frédéric Bastiat. Chapitre 6 dans Sophismes économiques, publié pour la première fois en 1845 en France.

Il y a encore une conclusion à tirer de tout cela, c'est que, d'après la théorie de la balance commerciale, la France a un moyen bien simple de doubler son capital à tout moment. Il suffit de faire passer ses produits à la douane, puis de les jeter à la mer. Dans ce cas, les exportations égaleront le montant de ses importations en capital seront inexistantes et même impossibles, et nous gagnerons tout ce que l'océan a englouti.

« Vous ne faites que plaisanter », diront les protectionnistes. « Nous n'aurions pas pu dire quelque chose d'aussi absurde. » En effet, vous l'avez fait et, qui plus est, vous agissez sur ces idées absurdes et vous les imposez à vos concitoyens, du moins autant que vous le pouvez.

La vérité est qu'il faut inverser le principe de la balance commerciale et calculer le profit national du commerce extérieur en termes d'excédent des importations sur les exportations. Cet excédent, déduction faite des dépenses, constitue le bénéfice réel….

Le mercantilisme, de la Encyclopédie concise de l'économie

Le mercantilisme est un nationalisme économique dans le but de construire un État riche et puissant. Adam Smith a inventé le terme « système mercantile » pour décrire le système d'économie politique qui cherchait à enrichir le pays en limitant les importations et en encourageant les exportations. Ce système a dominé la pensée et les politiques économiques de l'Europe occidentale du XVIe à la fin du XVIIIe siècle. L'objectif de ces politiques était, soi-disant, d'atteindre une balance commerciale « favorable » qui apporterait de l'or et de l'argent dans le pays. Contrairement au système agricole des physiocrates, ou au laissez-faire du XIXe et du début du XXe siècle, le système mercantile servait les intérêts des marchands et des producteurs tels que la British East India Company, dont les activités étaient protégées ou encouragées par l'État. #8230.


Mexique - Solde du compte courant

Balance des paiements trimestrielle du Mexique, en dollars US : exportations de biens et services, importations de biens et services, recettes nettes de revenus, recettes nettes de transferts courants, et le compte de capital (passif et actif) décomposé en : endettement extérieur, les investissements directs, les investissements de portefeuille et les variations des réserves internationales. Trimestriel à partir de 2006.

Méthodologie

  • Principaux aspects de la couverture des transactions :
    • (a) Marchandises : Toutes les marchandises qui transitent par les douanes nationales sont incluses. Les marchandises qui traversent la frontière pour être transformées et réexportées vers leur pays d'origine (industrie sous douane) sont incluses dans les statistiques conformément à la recommandation du Manuel de la balance des paiements du FMI.
    • (b) Secteur bancaire : La couverture de ce secteur est totale, car les chiffres sont fournis par le département des statistiques bancaires de la Banque du Mexique, qui reçoit mensuellement les données de solde de toutes les banques.
    • (c) Réserves internationales : La balance des paiements du Mexique enregistre la variation des réserves conformément à leur définition dans la loi de la Banque du Mexique. Cette définition établit que le solde des réserves internationales nettes (désignation officielle) est calculé en déduisant des réserves internationales brutes (actifs extérieurs de la Banque du Mexique) les engagements en devises de la Banque du Mexique envers le gouvernement fédéral et d'autres entités gouvernementales. dont l'échéance est inférieure à six mois, ainsi que des engagements sous forme de lignes de crédit réciproques (cuentas convenio) et de certains accords à court terme.
    • Des biens: Les données sont obtenues directement à partir des documents douaniers.
    • Prestations de service:
      • (a) Transport : Pour les voyages aériens internationaux, les données sont obtenues à partir des rapports des compagnies aériennes nationales (crédit) et de l'enquête utilisée pour mesurer les voyageurs (débit). Les autres catégories de transport sont obtenues à partir des données fournies par les compagnies aériennes, les compagnies maritimes et ferroviaires et les autorités portuaires et aéroportuaires du pays. Les débits enregistrés en fret (marchandises) sont obtenus à partir des données douanières.
      • (b) Voyage : Les données de débit et de crédit sont obtenues en combinant les données des services d'immigration sur le nombre d'entrées et de sorties du pays (Mexicains et étrangers) avec l'enquête menée par la Banque du Mexique pour estimer la dépense moyenne par voyageur.
      • (c) Communications : Les données sont obtenues auprès des compagnies de téléphone du pays et du ministère des Communications et des Transports.
      • (d) Assurance : Comprend les recettes et les dépenses relatives aux opérations de réassurance internationale. Les données sont fournies par la Commission nationale des assurances et des garanties.
      • (e) Services gouvernementaux, n.c.a. : Les revenus comprennent les dépenses des missions diplomatiques étrangères accréditées au Mexique et sont estimés sur la base des dépenses et du nombre d'employés de la mission américaine, puis extrapolés sur la base du nombre total de personnel diplomatique dans le pays, qui est connu. Les écritures de débit comprennent les dépenses des missions diplomatiques mexicaines à l'étranger obtenues du ministère des Relations extérieures et les dépenses de promotion du tourisme à l'étranger fournies par le ministère du Tourisme.
      • (a) Revenus des investissements directs : Les données sont obtenues à partir d'une enquête auprès des entreprises ayant des investissements directs étrangers (y compris les bénéfices réinvestis).
      • (b) Autres revenus de placement : Les chiffres sur l'intérêt du secteur public sont obtenus auprès du ministère des Finances et du Crédit public. Pour le secteur bancaire, les intérêts sont estimés en appliquant les taux d'intérêt du marché international majorés d'une surtaxe aux soldes des actifs et passifs étrangers figurant dans les statistiques bancaires produites par la Banque du Mexique. La même procédure est utilisée pour le secteur privé non bancaire, pour lequel les soldes d'actifs pertinents sont obtenus à partir des passifs des résidents d'autres économies avec le Mexique déclarés par les banques étrangères à la BRI, et les soldes des passifs pertinents sont obtenus à partir des actifs des résidents de autres économies avec le Mexique (la procédure de compilation est décrite dans Autres investissements ci-dessous).
      • (a) Actions de sociétés mexicaines cotées à la Bourse mexicaine achetées et/ou vendues par des non-résidents. Pour cela, les données sont obtenues auprès de la Commission nationale des banques et des valeurs mobilières. Les données couvrent les American Depository Receipts (ADR), les investissements au Mexique via des fonds cotés sur les marchés étrangers et les transactions des investisseurs individuels. Les actions sont valorisées au cours moyen du jour de l'opération.
      • (b) Titres émis par des Mexicains et placés sur des marchés étrangers. Pour les titres du secteur public, la source des données est le ministère des Finances et du Crédit public. Pour les titres bancaires, les données contenues dans les statistiques bancaires de la Banque du Mexique sont utilisées ces données indiquent les soldes des titres détenus par les non-résidents. Les données sur les titres du secteur privé non bancaire sont obtenues auprès de services d'information spécialisés qui surveillent en permanence les placements de titres mexicains sur les marchés internationaux.
      • (c) Titres en pesos émis et placés dans le pays mais achetés par des non-résidents. Les données sont obtenues auprès du département des opérations de la Banque du Mexique, qui effectue de tels placements. Cependant, ces données primaires ne distinguant pas les détentions des résidents et des non-résidents, le département mène une enquête auprès des intermédiaires financiers pour identifier la nationalité (mexicaine ou étrangère) des détenteurs.
      • (a) Actifs : Couvrir les prêts et les dépôts étrangers. Dans le cas des actifs des banques mexicaines, les flux enregistrés sont obtenus à partir des variations des soldes déclarés dans les statistiques bancaires susmentionnées. Pour le secteur non bancaire, la valeur de ses dépôts à l'étranger est obtenue à partir du tableau « Positions extérieures des banques déclarantes vis-à-vis des différents pays, Passifs » publié par la BRI dans son bulletin International Banking and Financial Markets Development.
      • (b) Passif : Cette rubrique couvre les prêts et dépôts étrangers, le cas échéant, correspondant aux secteurs public, privé non bancaire et bancaire et à la Banque du Mexique. Les données du secteur public sont produites par le ministère des Finances et du Crédit public. Les données du secteur bancaire sont issues des statistiques bancaires. Les données de la Banque du Mexique sont obtenues auprès du service comptable de la Banque du Mexique. Il existe deux sources de données pour le secteur privé non bancaire : (1) une enquête auprès des banques créancières étrangères pour identifier le financement qu'elles ont fourni aux entreprises privées mexicaines, et (2) une enquête auprès des plus grandes entreprises du pays, principalement pour identifier les principaux caractéristiques de leurs engagements extérieurs (durée et échéancier, taux et spreads, etc.) mais dans lesquels des données sur le crédit fournisseur sont également obtenues.

      Révisions

      Les données sont soumises à des révisions.

      Banco de México est passé du framework BPM5 (1960 à 2016) au BPM6 (de 2006) en mai 2017.


      Acceptation des conditions d'utilisation

      Veuillez lire les conditions générales suivantes ("Conditions d'utilisation") avant d'utiliser le site Web India Macro Advisors ("IMA", "Nous", "US" ou "Notre") (le "Site") et nos produits, y compris, mais sans s'y limiter, nos recherches, textes, graphiques, vidéos, enregistrements (« Produits ») qui sont proposés par e-mail ou dans un autre format fourni par NOUS. Votre accès et votre utilisation du Site et des Produits sont soumis aux présentes Conditions d'utilisation et à toutes les lois et réglementations applicables. Les conditions d'utilisation constituent un accord juridique entre vous et IMA. Le Site et les Produits sont disponibles uniquement et ne peuvent être utilisés que par des personnes pouvant conclure des contrats juridiquement contraignants en vertu de la loi applicable. Sans limiter ce qui précède, le Site et les Produits ne sont pas accessibles aux personnes de moins de 18 ans. En accédant et en utilisant le Site et les Produits, vous acceptez, sans réserve, les présentes Conditions d'utilisation. Si vous n'approuvez pas et n'acceptez pas ces Conditions d'utilisation sans réserve, vous devez quitter le Site et mettre fin à l'utilisation de nos Produits immédiatement.

      Limitation d'utilisation personnelle et non commerciale

      Le Site et les Produits sont destinés à votre usage personnel et non commercial. IMA vous accorde une licence personnelle non exclusive, non transférable et limitée pour accéder et utiliser le Site et les Produits, sous réserve de votre respect continu des présentes Conditions d'utilisation. Vous ne pouvez pas modifier, copier (sauf comme indiqué ci-dessous), distribuer, transmettre, afficher, exécuter, reproduire, publier, concéder sous licence, créer des œuvres dérivées, transférer ou vendre toute information, produit ou service obtenu à partir du Site et des Produits. . Vous ne pouvez pas lier d'autres sites Web au Site sans notre autorisation écrite préalable. Vous pouvez imprimer une copie papier des informations et télécharger une copie temporaire des informations dans la mémoire d'un seul ordinateur uniquement pour votre usage personnel et non commercial et non pour la distribution, à condition que tous les droits d'auteur, marques de commerce et autres avis de propriété soient conservés intacts. Vous ne pouvez pas autoriser d'autres personnes à utiliser votre nom d'utilisateur ou votre mot de passe pour accéder ou utiliser toute partie du Site ou des Produits. Si votre nom d'utilisateur ou votre mot de passe a été compromis pour une raison quelconque, vous devez nous contacter immédiatement pour obtenir un nouveau nom d'utilisateur et un nouveau mot de passe. Si vous fournissez votre nom d'utilisateur ou votre mot de passe à un tiers, vous serez seul responsable de toute action entreprise par ce tiers en utilisant ces informations. Toutes les informations sur les zones restreintes par mot de passe du site et dans les produits sont confidentielles et privées et ne peuvent être divulguées ou distribuées par vous à toute autre personne à quelque fin que ce soit et sont mises à disposition uniquement pour votre usage personnel. Il vous est interdit d'utiliser le Site ou les Produits pour faire de la publicité ou effectuer toute sollicitation commerciale. Il vous est également interdit d'utiliser un robot, une araignée, un grattoir ou tout autre moyen automatisé pour accéder au site à quelque fin que ce soit sans l'autorisation écrite préalable d'IMA. Vous ne pouvez prendre aucune mesure qui impose, ou peut imposer, à notre seule discrétion, une charge déraisonnable ou disproportionnée sur Notre infrastructure, interférer ou tenter d'interférer avec le bon fonctionnement du Site ou de toute activité menée sur le Site, ou contourner toute mesure que IMA pourrait utiliser pour empêcher ou restreindre l'accès au Site ou aux Produits. IMA se réserve tous les droits non expressément accordés aux présentes.

      Frais d'inscription

      IMA propose deux types d'abonnement : Gratuit et Premium. Les abonnés gratuits n'ont droit à aucun frais. L'abonné Premium paiera les frais mensuels pour l'abonnement mensuel sur une base mensuelle. Tous les frais seront payés au début du service. La période de service initiale de l'abonnement mensuel est d'un (1) mois et se renouvellera automatiquement pour les périodes suivantes d'un (1) mois jusqu'à ce que vous annuliez votre abonnement ou que vous nous envoyiez un préavis de 30 jours avant l'expiration de l'abonnement.

      IMA peut proposer, comme indiqué sur la page Paiement sur site Internet, une période d'essai pour ses produits d'abonnement. L'abonné sera facturé au début de la période de service initiale pour les services et sera facturé, qui commence après la fin de la période d'essai de 1 mois. Après toute période d'essai, les conditions normales du présent Contrat resteront en vigueur. Le service de l'abonnement ne commencera pas tant que tous les frais n'auront pas été traités.

      Après la période de service initiale, IMA se réserve le droit d'augmenter les frais mensuels à tout moment moyennant un préavis de 30 jours, à condition que vous ayez le droit de résilier l'abonnement en choisissant Se désabonner, ce qui ramène votre type d'abonnement à l'abonnement gratuit à partir de l'abonnement Premium. .

      Vous (a) acceptez de payer les frais mensuels conformément à tout accord d'émetteur de carte de crédit applicable, (b) autorisez expressément IMA à débiter automatiquement la carte applicable sur une base mensuelle pendant la durée du présent accord (sauf accord contraire des parties), (c) accepte que toute augmentation de frais effectuée conformément à la présente section puisse également être facturée sur la même carte de la même manière et (d) que vous utiliserez l'abonnement pour votre propre usage individuel et que vous ne partagerez pas vos identifiants de connexion avec autres utilisateurs. Chaque utilisateur individuel doit avoir son propre abonnement individuel.

      Durée de l'abonnement

      La durée/la période d'abonnement gratuit est illimitée. L'abonnement Premium prendra fin après la date d'expiration jusqu'à ce que vous annuliez l'abonnement. Une fois que vous avez annulé votre abonnement, vous serez averti par e-mail et votre type d'abonnement redeviendra un abonnement gratuit. Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas à nous contacter à [email protected] ou vous pouvez soumettre votre requête à notre service d'assistance.

      Aucun remboursement

      La carte de crédit que vous fournissez sera automatiquement et immédiatement facturée pour les Services auxquels vous souscrivez. Pendant la période d'essai, la carte ne sera débitée qu'après la fin de la période d'essai à la date d'expiration. L'abonnement Premium sera facturé en USD. Si vous annulez vos Services, vous ne serez plus facturé mais aucune somme déjà payée ne sera remboursée. Si votre carte de crédit est invalide pour une raison quelconque, IMA a le droit de résilier les Services immédiatement.

      IMA est un éditeur financier, pas un conseiller en investissement

      IMA est un éditeur strictement financier. Nous ne sommes pas et ne sommes pas enregistrés en tant que conseiller en investissement, courtier ou autre conseiller ou planificateur financier. Par exemple, IMA et ses dirigeants, membres, gestionnaires, employés et sociétés affiliées ne sont pas enregistrés en tant que conseillers en investissement ou courtiers auprès de l'Agence indienne des services financiers ou de toute autre autorité de réglementation, en Inde ou dans une autre juridiction. We recommend consulting with a registered investment advisor, broker-dealer, and/or financial advisor in connection with your use of the Site and the Products. Any consequences (including any losses) resulting from your investments are your sole responsibility (whether or not you choose to seek advice from any such advisor).

      IMA publishes information and our opinions regarding economic, financial, political and social issues in India and the rest of the world in which We believe our readers and subscribers may be interested and our reports reflect its sincere opinions. The Site and the Products do not and are not intended to provide any individualized investment advice. IMA will not and cannot offer personalized trading or investment advice and cannot request or consider your financial circumstances. Therefore, you agree not to provide IMA with any information about your financial situation, investment portfolio or other individual information, and further agree not to request any individualized investment advice.

      We are not liable to you

      Neither IMA nor any officer, member, manager, employees and affiliates thereof, will be liable to any subscriber, guest or anyone else for, among other things:

      Any interruption, inaccuracy, error or omission, regardless of cause, in any information appearing on or furnished by IMA or for any damages whatsoever allegedly caused thereby

      Any unavailability of use of the Site or the Products, nor undelivered e-mails due to Internet bandwidth problems, equipment failure, or natural causes

      The information, software and services published on this Site and in the Products may include inaccuracies or typographical errors. Due to various factors, including the inherent possibility of human and mechanical error, the accuracy, completeness, timeliness and correct sequencing of such information, software and services. IMA does not guarantee the results obtained from their use or any persons creating or transmitting such information, software and services. The Site and the Products may be unavailable from time to time due to required maintenance, telecommunications interruptions or other reasons.

      IMA and/or its suppliers make no representations about the suitability of the information, software, products and services on this Site and in the Products for any purpose. All such information, software, products and services are provided "as is" without warranty of any kind. IMA and/or its respective suppliers disclaim all warranties and conditions regarding this information, software, products and services, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title, non-infringement and availability. Because some states/jurisdictions do not allow the exclusion of implied warranties, the above exclusion may not apply to you.

      Your use of the Site and the Products is at your own risk. You are solely responsible for any damage to your computer system, loss of data or any other damage or loss that results from downloading any content from the Site or the Products.

      IMA and/or its suppliers shall not be liable for any direct, indirect, punitive, incidental, special or consequential damages arising out of or in any way connected with or relating to the use of or access to this Site or the Products or with the delay or inability to use this Site, the Products or any information, software, products or services obtained through this Site or the Products, whether based on contract, tort, strict liability or otherwise, even if IMA or any of its suppliers has been advised of the possibility of damages. Because some jurisdictions do not allow the exclusion or limitation of liability for consequential or incidental damages, the above limitation may not apply to you.

      IMA and any person creating or transmitting the information on the Site and in the Products shall not be liable for any infection by viruses of or damage to any computer that results from your use of, access to or downloading of such information. If you are dissatisfied with the information, products or services offered at the Site or in the Products or with these Terms of Use, your sole and exclusive remedy is to discontinue use of and access to the Site and the Products.

      Ownership of content

      The Site, the Products and all of their content, including but not limited to all text, graphics, charts, audio, logos, images, data compilations, icons, code and software ("Content"), are the property of IMA and are protected by Japanese and international copyright laws, with all rights reserved unless otherwise noted. All trademarks, service marks, trade names and other product and service names and logos displayed on the Site and in the Products are proprietary to IMA, including all registered and unregistered trademarks and service marks of the IMA. If the Site or any Products includes any trademarks, service marks, trade names or logos of any third parties, such items are the proprietary marks and names of their respective owners, and are protected by applicable trademark and intellectual property laws. Your use of any Content, whether owned by IMA or any third party, without our express written permission, is strictly prohibited except as otherwise expressly permitted in these Terms of Use. Without limiting the foregoing, you are prohibited from using any of the Our copyrighted material or trademarks for any purpose, including, but not limited to, use as links or otherwise on any website, without the Our prior written permission.

      Truthful information

      As a condition to your use of the Site and the Products, you represent and warrant to, and agree with US that, all of the information that you provide is truthful, accurate and complete. If We collect any information from users of the Site or the Products, the collection and use of such information is governed by our Privacy Policy which you should read before providing any information to US.

      No unlawful or prohibited use

      As a condition to your use of the Site and the Products, you represent and warrant to, and agree with US that you will not use the Site or the Products for any purpose that is unlawful or prohibited by these Terms of Use.

      References to publications and other companies

      References to any publication, companies or institutions in the Site or the Products are for reference and informational purposes only and are not intended to suggest that any of such entities endorse, recommend or approve of the services, analysis or recommendations of IMA or that We endorses, recommends or approves the services or products of such companies. News stories reflect only the author's opinion and not necessarily that of IMA.

      Links to third party websites

      The Site or the Products may contain hyperlinks to websites operated by parties other than IMA, which may not have been screened or reviewed by IMA and which may contain inaccurate, inappropriate or offensive material, products or services. We do not control such websites, and We assume no responsibility or liability regarding the accuracy, reliability, legality or decency of such third-party websites, content, products or services. Such hyperlinks are provided for your convenience only. Our inclusion of hyperlinks to such websites does not imply any endorsement of the material on such websites or any association with their operators.

      Modification and monitoring of terms of use

      We reserves the right, at its discretion, to change, modify, add or remove portions of these Terms of Use at any time without notice to you. We recommends that you check these Terms of Use periodically for changes. These Terms of Use can be accessed from the link at the bottom of each page of the Site. If you use the Site or the Products after We post changes to these Terms of Use, you accept the changed Terms of Use. IMA expressly reserves the right to monitor any and all use of the Site and the Products.

      Indemnité

      You agree, at your own expense, to indemnify, defend and hold harmless IMA, its parents, subsidiaries and affiliates, and their officers, partners, managers, members, employees, agents, distributors and licensees, from and against any judgments, losses, deficiencies, damages, liabilities, costs, claims, demands, suits, and expenses (including, without limitation, reasonable attorney's fees and expenses) incurred in, arising out of or in any way related to your breach of these Terms of Use or the Privacy Policy, your use of the Site or any product or service related thereto, or any of your other acts or omissions.

      Jurisdictional issues and applicable law

      These Terms of Use are governed by Japanese law, without regard to its choice of law provisions. You hereby consent to the exclusive and personal jurisdiction and venue of courts in the Tokyo Metropolitan Area, India, which shall have exclusive jurisdiction over any and all disputes arising out of or relating to these Terms of Use, the use of the Site or any product or service related thereto. Use of the Site is unauthorized in any jurisdiction that does not give effect to all provisions of these terms and conditions, including without limitation this paragraph.

      Software from the Site is further subject to Japanese export controls. Software from the Site may not be downloaded or otherwise exported or re-exported outside India. By downloading or using such software, you represent and warrant that you are not located in, under the control of, or a national or resident of any country or territory outside of the United States

      Général

      You agree that no joint venture, partnership, employment or agency relationship exists between you and IMA as a result of these Terms of Use or use of the Site or the Products.

      Our's performance of these Terms of Use is subject to existing laws and legal process, and nothing in these Terms of Use is in derogation of Our right to comply with law enforcement requests or requirements relating to your use of the Site, the Products or information provided to or gathered by IMA regarding such use.

      If any part of these Terms of Use is determined to be invalid or unenforceable pursuant to applicable law including, but not limited to, the warranty disclaimers and liability limitations set forth above, then the invalid or unenforceable provision shall be deemed superseded by a valid, enforceable provision that most closely matches the intent of the original provision and the remainder of these Terms of Use shall continue in effect.

      By reviewing or using the information on the Site or in the Products after accessing the Site, you represent and warrant that (a) you have the authority to enter into these Terms of Use and create a binding contractual obligation, (b) you understand and intend these Terms of Use to be the legal equivalent of a signed, written contract equally binding and (c) you will use the information on the Site and in the Products in a manner consistent with applicable laws and regulations in accordance with these Terms of Use, as the same may be amended by IMA online or otherwise from time to time. A printed version of these Terms of Use and any notice given in electronic form shall be admissible in judicial or administrative proceedings based on or relating to these Terms of Use to the same extent and subject to the same conditions as other business documents and records originally generated and maintained in printed form.

      These Terms of Use constitute the entire agreement between you and IMA with respect to the Site and the Products and they supersede all prior or contemporaneous communications and proposals, whether electronic, oral or written, between you and IMA regarding the Site and the Products.

      Special terms of use for the AIPL indices

      (i) Neither Intermacro Associates, AIPL, their affiliates nor any third-party licensor shall have any liability for the accuracy or completeness of the information or software furnished through the Licensee Service, or for delays, interruptions or omissions therein nor for any lost profits, indirect, special or consequential damages.

      (ii) Either Intermacro Associates, AIPL, their affiliates or third-party licensors have exclusive proprietary rights in any information and software received.

      (iii) Subscriber shall not use or permit anyone to use the information or software provided through the Intermacro Associates Service for any unlawful or unauthorized purpose.

      (iv) Subscriber is not authorized or permitted to furnish such information or software to any person or firm for reuse or retransmission without prior written approval of the source of such information or software.

      (v) Access to the AIPL Service(s) is subject to termination in the event that any agreement between Intermacro Associates and a provider of information or software distributed through the Intermacro Associates Service is terminated in accordance with its terms and.

      (vi) The use of the AIPL Service(s) by End Users and Intermacro Associates Customers shall be in compliance with Section (ii-iii) above.

      Sensex Aggrement

      “Asia Index Private Limited 200*. A “The S&P BSE SENSEX, S&P BSE 500, S&P BSE 100, S&P BSE AllCap, S&P BSE LargeCap, S&P BSE MidCap, S&P BSE SmallCap is a product of AIPL, which is a joint venture of S&P Dow Jones Indices LLC or its affiliates (“SPDJI”) and BSE, and has been licensed for use by Intermacro Associates here by reffered to as IMA. Standard & Poor’s® and S&P® are registered trademarks of Standard & Poor’s Financial Services LLC (“S&P”) BSE® is a registered trademark of BSE Limited (“BSE”) Dow Jones® is a registered trademark of Dow Jones Trademark Holdings LLC (“Dow Jones”) and these trademarks have been licensed for use by AIPL and sublicensed for certain purposes by IMA. Redistribution, reproduction and/or photocopying in whole or in part are prohibited without written permission of AIPL. For more information on any of AIPL’s indices please visit http://www.asiaindex.com/. None of AIPL, BSE Dow Jones Trademark Holdings LLC, their affiliates nor their third party licensors make any representation or warranty, express or implied, as to the ability of any index to accurately represent the asset class or market sector that it purports to represent and none of AIPL, BSE, S&P Dow Jones Indices LLC, Dow Jones Trademark Holdings LLC or their affiliates nor their third party licensors shall have any liability for any errors, omissions, or interruptions of any index or the data included therein.”

      Terms Of Use

      The information contained in this page belongs Asia India Pvt. Ltd(AIPL). Intermacro Associates hereby reffered to as the LICENSEE has obtained the liscense for using the Services of AIPL in the website India Macro Advisors(www.indiamacroadvisors.com). The Index included here is S&P BSE SENSEX, S&P BSE 500, S&P BSE 100, S&P BSE AllCap, S&P BSE LargeCap, S&P BSE MidCap, S&P BSE SmallCap. The data is available for veiwing only. To view the data please agree to the terms of use and login to our website with your username and password. If you are a new user then please Sign up here.

      Razorpay Information

      How do recurring payments on Credit Cards work in India?

      Recurring payments are allowed on MasterCard and Visa network credit cards provided the customer authorizes the first transaction through a normal Two-Factor Authentication/3DSecure flow.

      How do recurring payments on Debit Cards work in India?

      Recurring payments are allowed on Mastercard and Visa network cards issued by ICICI Bank, Kotak Mahindra Bank, Citibank and Canara Bank, provided the customer authorizes the first transaction through a normal Two-Factor Authentication/3DSecure flow.

      How does the two-factor authentication (2FA) work with recurring payments?

      The first transaction needs to go through the 2FA process. Further charges can be made automatically, without 2FA.

      Which payment instruments support recurring payments?

      Credit cards on MasterCard and Visa network issued by any bank in India. Debit cards on Mastercard and Visa network issued by ICICI Bank, Kotak Mahindra Bank, Citibank and Canara Bank.

      One of my customers received this SMS from bank. Your trx is debited to xxxx Bank CREDIT Card for Rs. xx.xx. This is not an authenticated trx as per RBI Mandate effective 1 May 12. Some customers may receive such messages from the bank for subscription transactions. However, no need to worry about it as this communication is for information only. We assure you that all transactions on Razorpay are authorised as per RBI compliance.

      In other words, your credit card details are safe!

      Comodo Information

      SSL (Secure Sockets Layer) is a standard security protocol which establishes encrypted links between a web server and a browser, thereby ensuring that all communication that happens between a web server and browser(s) remains encrypted and hence private. SSL Certificate is today an industry standard that is used by millions of websites worldwide to protect all communication and data that's transmitted online through the websites.

      To Know more about comodo SSL please click here here!

      In other words, your credit card details are safe!

      Existing User

      You have already registered for the competition. To go to the competition page please click here. Further, to upload your PPT for the competition click here.

      Paypal Information

      When you subscribe with us, we are creating "Recurring Payments Profile" based on this method we would deduct amount directly from you PayPal account. First month subscripption is "Free" from next each month subscription amount should be deducted .