Des articles

Aiguillat commun SS-350 - Histoire

Aiguillat commun SS-350 - Histoire

Chien de mer

N'importe lequel des divers petits requins.

(SS-350 : dp. 1 626 ; 1. 311'9", né 27'3" ; dr. 16'3" ; art. 20
k.; cpl. 66 ; une. 1 6", 10 21" tt.; cl. Gato)

Dogfish (SS-350) a été lancé le 27 octobre 1945 par Electric Boat Co., Groton, Connecticut; parrainé par Mme A. M. Morgan ; et commandé le 29 avril 1946, commandant T. S. Baskett aux commandes.

Dogfish a quitté New London pour des missions locales et s'est rendu dans les Caraïbes et aux Bermudes pour s'entraîner. Elle a été révisée et largement modernisée au chantier naval de Philadelphie d'août 1947 à avril 1948, puis a servi dans des projets expérimentaux ainsi que des opérations normales à New London. Du 31 octobre au 19 novembre 1948, il a participé à des exercices de flotte à grande échelle allant des eaux au large de la Floride au détroit de Davis entre le Labrador et le Groenland.

Il a navigué en Écosse, en Angleterre et en France entre le 4 février et le 3 avril 1949 et a participé à un exercice de convoi au large du cap Hatteras en février et mars 1952, et a opéré le long de la côte est et dans les Caraïbes au cours des 3 années suivantes.


CHIENS SS 350

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Sous-marin de classe Balao
    Quille posée le 22 juin 1944 - Lancé le 17 octobre 1945

Radié du registre de la marine le 28 juillet 1972

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


USS Dogfish (SS-350) - Wikipédia Mobile

USS Chien de mer (SS-350), une Balao-class submarine, était le seul navire de la marine des États-Unis à porter le nom de l'aiguillat.

Sa quille a été posée le 22 juin 1944 par l'Electric Boat Company à Groton, Connecticut. Elle a été lancée le 27 octobre 1945 parrainée par Mme A. M. Morgan, et mise en service le 29 avril 1946 avec le commandant T. S. Baskett aux commandes.

Chien de mer a quitté New London, Connecticut, pour des tâches locales et a navigué vers la mer des Caraïbes et les Bermudes pour effectuer une formation. Elle a été révisée et largement modernisée au chantier naval de Philadelphie d'août 1947 à avril 1948, puis a servi dans des projets expérimentaux ainsi que des opérations normales à New London. Du 31 octobre au 19 novembre 1948, il a participé à des exercices de flotte à grande échelle allant des eaux au large de la Floride au détroit de Davis entre le Labrador et le Groenland.

Elle a navigué en Écosse, en Angleterre et en France entre le 4 février et le 3 avril 1949 et a participé à un exercice de convoi au large du cap Hatteras en février et mars 1952, et a opéré le long de la côte est et dans la mer des Caraïbes au cours des trois années suivantes.

Chien de mer a navigué de New London le 1er mars 1955 pour sa première tournée avec la Sixième Flotte dans la mer Méditerranée, en revenant à son port d'attache le 6 juin. Le sous-marin a fait escale à Halifax, en Nouvelle-Écosse, du 4 au 14 juin 1956 pendant l'opération New Broom de l'OTAN. Le 8 novembre, il se tient prêt et combat les incendies sur le chalutier Agda pendant les opérations locales hors de New London. Elle a navigué à Faslane Bay en Écosse entre le 31 janvier et le 12 avril 1958 pour évaluer le nouvel équipement et du 23 mai au 8 août 1959 a servi dans la mer Méditerranée. En octobre et novembre, il a participé aux exercices de guerre anti-sous-marine de l'OTAN. Après une révision complète, le navire a repris ses opérations locales de New London jusqu'en 1960.


Aiguillat (SS-350)

Désarmé, frappé et transféré au Brésil le 28 juillet 1972, rebaptisé Guanabara (S-10).
Frappé par la marine brésilienne en 1983 et mis au rebut.

Commandes répertoriées pour l'USS Dogfish (350)

Veuillez noter que nous travaillons toujours sur cette section.

Le commandantDeÀ
1T/Cdr. Thomas Slack Baskett, USN29 avril 1946mi 1947

Vous pouvez aider à améliorer notre section de commandes
Cliquez ici pour soumettre des événements/commentaires/mises à jour pour ce navire.
Veuillez l'utiliser si vous repérez des erreurs ou si vous souhaitez améliorer cette page de navires.

Les événements notables impliquant l'aiguillat commun incluent :

Mise en service après la Seconde Guerre mondiale.

Liens médias


Sous-marins américains pendant la Seconde Guerre mondiale
Kimmett, Larry et Régis, Margaret


Histoire des années passées

L'histoire des années passées est un Kvas d'Europe de l'Est de style traditionnel. Avec la bière, le Kvass est l'une des plus anciennes boissons fermentées documentées. La première mention du terme Kvass dans la littérature provient d'un texte du 10ème siècle appelé l'Histoire des années passées, où il mentionne la consommation de &ldquobread-Kvass&rdquo après le baptême du prince Vladimir. De nos jours, le kvas est généralement fabriqué à la maison avec du pain rassis, des céréales, du sucre et d'autres arômes tels que les raisins secs. Bien que ce soit maintenant la norme, les preuves montrent que le Kvass était à l'origine fabriqué à partir d'une purée de céréales, puis a ensuite été adapté avec du pain, car le pain durerait plus longtemps en tant que produit sec qu'en tant que mélange chaud de purée de soupe. Notre version, élaborée avec certains de nos collègues d'Europe de l'Est, était composée d'orge maltée, de blé et de seigle, ainsi que de farines de blé entier et de seigle. Il a ensuite été chauffé à 180 degrés pour la pasteurisation, où du miel et une pincée de houblon ont été ajoutés. De la menthe fraîche a été ajoutée dans le fermenteur, et la boisson a ensuite subi une fermentation lactique avant qu'une levure de bière ne soit lancée pour le reste de la fermentation. Le résultat est une boisson de couleur blanche à faible teneur en ABV merveilleusement rafraîchissante, semblable presque à la saison de table belge, ou une witbier à faible teneur en ABV. Arômes de pâte fraîche mélangée et de levure épicée. La saveur suit le mouvement avec des malts pâteux, de délicates notes florales de levure et une douce acidité. History of Past Years est la boisson parfaite pour accueillir les jours les plus chauds du printemps.

L'histoire des années passées sera exploitée le vendredi 8 mars 2013

En raison de la disponibilité limitée, nos exclusivités Brewpub ne sont pas disponibles dans les growlers.


USS Dogfish (SS-350)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

  • 1 526 & 160 tonnes (1 550 & 160 t) refait surface &# 912]
  • 2 424 & 160 tonnes (2 460 & 160 t) submergé &# 912]
  • 4 × moteurs diesel General Motors modèle 16-278A V16 entraînant des générateurs électriquesΑ]Β]Β]
  • 2 × 126 cellulesSargopilesΓ]
  • 4 × moteurs électriques General Electric à grande vitesse avec réducteursΑ]
  • deux hélices Α]
  • 5 400 & 160 shp (4,0 & 160 MW) refait surface & 913 & 93
  • 2 740 & 160 shp (2,0 & 160 MW) submergé & 913 & 93
  • 20,25 & 160 nœuds (37 & 160 km/h) ont fait surface &# 916&# 93
  • 8.75 knots (16 km/h) immergé Δ]
  • 48h à 2 knots (4 km/h) immergé Δ]
  • 75 jours de patrouille
  • Tubes lance-torpilles 10 × 21 pouces (533 & 160 mm)
    • 6 avant, 4 arrière
    • 24 torpilles Γ]
    • 1 870 & 160 tonnes (1 900 & 160 t) refaites &# 917]
    • 2 440 & 160 tonnes (2 480 & 160 t) submergé &# 917]
      ajouté Ε]
  • Batteries mises à niveau vers le type GUPPY, capacité étendue à 504 & 160 cellules (1 × 184 & 160 cellules, 1 × 68 & 160 cellules et 2 × 126 & 160 cellules) Ε]
  • 4 × moteurs électriques à grande vitesse remplacés par 2 × moteurs électriques à entraînement direct à basse vitesse Ε]
    • Surface :
    • 18,0 & 160 nœuds (33,3 & 160 km/h) maximum
    • 13,5 & 160 nœuds (25,0 & 160 km/h) en croisière
    • Submergé:
    • 16,0 & 160 nœuds (29, 6 & 160 km/h) pendant ½ heure
    • 9,0 & 160 nœuds (16,7 & 160 km/h) plongée en apnée
    • 3.5 knots (6.5 km/h) croisière Ε]
    • 9-10 officiers
    • 5 sous-officiers
    • 70 hommes enrôlés Ζ]
    • Sonar actif WFA
    • Sonar passif JT
    • Système de conduite de tir de torpille Mk𧅪 Ζ]
    • Tubes lance-torpilles 10 × 21 pouces (533 mm)
    •  (six à l'avant, quatre à l'arrière) Ζ]
    • toutes les armes retirées Ε]

    USS Chien de mer (SS-350), une Balao-class submarine, était le seul navire de la marine des États-Unis à porter le nom de l'aiguillat.

    Sa quille a été posée le 22 juin 1944 par la Electric Boat Company à Groton, Connecticut. Elle a été lancée le 27 octobre 1945 parrainée par Mme A. M. Morgan, et mise en service le 29 avril 1946 avec le commandant T. S. Baskett aux commandes.

    Chien de mer a quitté New London, Connecticut, pour des tâches locales et a navigué vers la mer des Caraïbes et les Bermudes pour effectuer une formation. Elle a été révisée et largement modernisée au chantier naval de Philadelphie d'août 1947 à avril 1948, puis a servi dans des projets expérimentaux ainsi que des opérations normales à New London. Du 31 octobre au 19 novembre 1948, il a participé à des exercices de flotte à grande échelle allant des eaux au large de la Floride au détroit de Davis entre le Labrador et le Groenland.

    Elle a navigué en Écosse, en Angleterre et en France entre le 4 février et le 3 avril 1949 et a participé à un exercice de convoi au large du cap Hatteras en février et mars 1952, et a opéré le long de la côte est et dans la mer des Caraïbes au cours des trois années suivantes.

    Chien de mer a navigué de New London le 1er mars 1955 pour sa première tournée avec la Sixième Flotte dans la mer Méditerranée, en revenant à son port d'attache le 6 juin. Le sous-marin a fait escale à Halifax, en Nouvelle-Écosse, du 4 au 14 juin 1956 pendant l'opération New Broom de l'OTAN. Le 8 novembre, il se tient prêt et combat les incendies sur le chalutier Agda pendant les opérations locales hors de New London. Elle a navigué à Faslane Bay en Écosse entre le 31 janvier et le 12 avril 1958 pour évaluer le nouvel équipement et du 23 mai au 8 août 1959 a servi dans la mer Méditerranée. En octobre et novembre, il a participé aux exercices de guerre anti-sous-marine de l'OTAN. Après une révision complète, le navire a repris ses opérations locales de New London jusqu'en 1960.


    S Guanabara (S-10)

    Construído no estaleiro da Electric Boat Company, dans le Connecticut, ele foi lançado ao mar em 27 de outubro de 1945. O primeiro de sua classe, foi batizado USS Chien de mer (SS-350) Il a été officiellement incorporé à la marine de guerre des États-Unis le 29 avril 1946. Entre 1947 et 1948, il a été envoyé aux estaleiros du chantier naval de Philadelphie pour la modernisation. Nos seguintes participou principalmente de missões de treinamento, tanto na costa americana quanto na Europa. No começo da década de 1950, ficou quase três anos no mar do caribe. [ 2 ]

    O Chien de mer se juntou então a Sexta Frota americana em março de 1955, conduzindo missões de patrulha no Mar Mediterrâneo antes de voltar para casa em junho do mesmo ano. Em 1958, retornou ao continente europeu, depois de alguns exercícios com a OTAN, e então recebeu mais atualizações antes de voltar para o mediterrâneo no ano seguinte. Em 1960, voltou a sua base de origem em Connecticut. Em juillet 1972, após quase trinta anos de serviço, foi aposentado pela marinha dos Estados Unidos. Nesse mesmo ano foi vendido para o Brasil. Rebatizado Guanabara (S-10), ficou no serviço ativo da marinha brasileira até 1983. [ 2 ]


    Règlement sur la pêche récréative

    Il n'y a actuellement aucune restriction de possession récréative pour l'aiguillat commun pêché dans les eaux fédérales. Les pêcheurs récréatifs doivent toujours se conformer aux réglementations nationales applicables lorsqu'ils se trouvent dans les eaux de l'État (y compris le transit, à moins que les réglementations nationales ne traitent du transit), et sont soumis aux réglementations les plus restrictives lorsqu'ils pêchent ou transitent par plusieurs juridictions.

    Les pêcheurs récréatifs devront obtenir un permis général de pêche récréative soit par l'intermédiaire de votre état, soit par l'intermédiaire de la NOAA Fisheries pour pêcher à des fins récréatives des espèces marines. Découvrez comment obtenir un permis ou visitez les pages de pêche récréative pour plus d'informations.


    Aiguillat commun SS-350 - Histoire

    (DD-843 : dp. 2425 1. 390'6" b. 40'10" dr. 18'6" s. 34,6 k. (tl.) cpl. 345 a. 6 5", 16 40mm., 20 20mm ., 6 21" tt., 6 dcp., 2 dct. cl. Gearing)

    Le troisième Warrington (DD-843) a été posé le 14 mai 1945 à Bath, Maine, par Bath Iron Works Corp. lancé le 27 septembre 1945, parrainé par Mme Katherine Chubb Sheehan, et mis en service au chantier naval de Boston le 20 Décembre 1945, le Comdr. Don W. Wulzen aux commandes.

    Warrington a effectué une formation de préparation et des exercices d'hiver dans les Antilles en février et au début de mars, puis est retourné à Boston pour travailler dans la division Destroyer (DesDiv) 82, l'escadron de destroyers (DesRon) 8. Au cours de l'année suivante, le destroyer a parcouru presque la longueur de l'avion de garde de la côte est pour les transporteurs tels que RanDer (CV-4). À la fin du printemps 1946, il a rejoint Little Rock (CL-91) dans une longue croisière vers l'Europe et a visité des ports en Angleterre, en Écosse, en Suède, au Danemark, en Belgique, au Portugal et aux Pays-Bas avant d'entrer en Méditerranée pour sa première tournée de service avec la 6e Flotte. Cette mission a pris fin le 8 février 1947 lorsqu'elle a traversé le détroit de Gibraltar sur le chemin du retour. Warrington arriva à New York le 19 février et y entra dans le chantier naval pour les réparations du voyage.

    À la fin des travaux de chantier le 8 mars, il se rend à son nouveau port d'attache, Newport, R.I., et navigue pendant deux ans le long de la côte est, servant principalement de navire d'entraînement au tir pour l'Atlantic Destroyer Force. En avril 1949, le navire est réaffecté au DesDiv 222, dont il sert de navire amiral, et au DesRon 22. À la fin de l'été, il quitte la côte de la Nouvelle-Angleterre pour un voyage d'entraînement de deux mois aux Antilles. Après un bref arrêt à Norfolk à la fin de ces manœuvres, Warrington s'est dirigé vers le nord fin octobre pour un entraînement par temps froid près du cercle polaire arctique, retournant à Newport le 20 novembre.

    Le 3 janvier 1960, le destroyer a quitté Newport en compagnie de son escadron et de Wright (CVL-49) pour des exercices de chasseurs/tueurs le long de la côte est et à proximité des Bermudes. Le mois suivant, elle a mené des exercices de guerre anti-sous-marine (ASW) avec Dogfish (SS-350) de Newport News, en Virginie, avant de revenir à ce port pour une brève disponibilité de chantier.

    Le navire est ensuite retourné au nord à Newport pour une période de service avec le détachement de la Force de développement opérationnel au cours de laquelle sa division a testé les tactiques ASW en compagnie de Saipan (CVL-48) le long de la côte de Terre-Neuve et dans les eaux autour de l'Islande. Cette mission a duré du 10 juillet au 8 août, date à laquelle elle est revenue à Newport pour se préparer à son deuxième déploiement en Méditerranée. Cette période de service n'a duré que deux mois et un jour. Le destroyer est revenu à Newport le 10 novembre et a repris des opérations normales de côte est.

    En janvier 1951, Warrington est passé du DesDiv 222 au DesDiv 142 pour lequel il a servi de vaisseau amiral. Au cours des huit années suivantes, le destroyer s'est installé dans une routine assez répétitive, alternant quatre déploiements dans la 6e flotte avec des opérations au départ de Newport. Ses croisières en Méditerranée ont eu lieu au printemps de 1952, aux étés de 1954 et de 1956, et au printemps de 1957. Ses fonctions de 2e flotte consistaient principalement en une formation ASM en compagnie de porte-avions de la flotte de l'Atlantique et l'ont emmenée de la côte de la Nouvelle-Angleterre au sud jusqu'à les Caraïbes et les Antilles.

    En mai 1959, le Warrington a été réaffecté à DesDiv 102. En juin, il a embarqué des aspirants de l'Académie navale à Annapolis pour une croisière d'entraînement unique. Au lieu de l'Europe ou des Antilles, la zone d'activité de ce voyage était les Grands Lacs. Warrington a traversé la Voie maritime du Saint-Laurent nouvellement construite et a participé aux cérémonies d'ouverture de la voie navigable dirigées par la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne et le président Dwight D. Eisenhower des États-Unis. À la fin de ces cérémonies tenues à Montréal, Canada, le 26 juin, Warrington a poursuivi sa mission, visitant une série de ports américains sur les Grands Lacs, dont Chicago, Détroit et Sault Ste. Marie entre autres avant de retourner à Newport le 4 août.

    Au cours des 22 mois suivants, elle a exercé ses fonctions normales à Newport. Des exercices le long de la côte est l'occupent pour le reste de 1959 et le début de 1960. Le 21 mars, il commence une autre croisière avec la 6e flotte qui comprend également une affectation de six semaines avec la Force du Moyen-Orient entre le 16 juin et le 28 juillet. Elle a conclu son déploiement méditerranéen à Rota, en Espagne, le 7 octobre et est rentrée à Newport le 15. Les opérations sur la côte est - interrompues seulement par une visite à Washington, DC, en janvier 1961 pour l'investiture du président John F. Kennedy et son devoir de navire de récupération pour un test du projet "Mercury" en février - ont dominé son programme jusqu'à la fin du printemps. de 1961.

    Le 12 mai, le destroyer est entré dans le chantier naval de New York pour des modifications majeures au cours de sa révision de la réhabilitation et de la modernisation de la flotte Mark I (FRAM I). Ces modifications reflétaient les énormes avancées technologiques enregistrées dans la guerre anti-sous-marine depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et pourraient être considérées comme le début de la phase finale du passage de la mission des destroyers d'un rôle d'attaque de surface à celui de chasseur de sous-marins.

    Sa silhouette de superstructure a considérablement changé lorsqu'elle a reçu un centre d'information de combat (CIC) et un contrôle par sonar plus grands, ainsi qu'un lanceur de fusée anti-sous-marine (ASROC), un chargeur de torpilles et un hangar et un pont d'envol pour un drone hélicoptère anti-sous-marin (DASH). Le nouveau lanceur ASROC a été installé entre les piles dans l'espace anciennement tenu par ses tubes lance-torpilles de 21 pouces qui, à leur tour, ont été remplacés par deux supports de tubes lance-torpilles triples de 15,5 pouces situés dans la taille au niveau de la pile après-un à bâbord et le l'autre à tribord. Le poste de pilotage et le hangar du DASH l'ont remplacé après un double support de 5 pouces, réduisant sa batterie principale de surface à quatre canons de 5 pouces et de calibre 38 dans deux supports jumeaux à l'avant.

    La conversion FRAM de Warrington a pris huit jours en moins d'un an. Il a émergé du chantier naval de New York le 4 mai 1962 et a commencé diverses qualifications et tests post-conversion qui ont abouti à une formation de recyclage dans la région de Guantanamo Bay en juin et juillet. Après deux semaines à la Fleet Sonar School à Key West, elle est revenue à Newport le 12 août pour commencer son service avec les forces ASW de la Flotte de l'Atlantique.

    Au cours des 27 mois suivants, la routine des opérations sur la côte est de Warrington – les opérations annuelles « Springboard » dans les Caraïbes et les évolutions de la formation ASW à partir de Newport – a été agrémentée d'une série de missions spéciales. Le 19 septembre 1962, elle est devenue en route pour servir d'unité du groupe de récupération pour Lt. Comdr. Le vol spatial "Sigma Seven" de Walter Schirra qui a eu lieu le 3 octobre. Plus tard ce mois-ci, lorsque la crise des missiles cubains s'est produite, le destroyer a rejoint un groupe de travail spécial ASW qui, bien qu'il n'ait pas participé à la quarantaine réelle, a joué un rôle de soutien pour les navires ainsi engagés.

    Au début d'avril 1963, le navire de guerre a aidé à mener la tentative infructueuse de recherche et de sauvetage provoquée par la perte du sous-marin à propulsion nucléaire Thresher (SSN-593) lors d'essais en submersion profonde. Après un été d'opérations à partir de Newport, le Warrington est parti pour l'océan Indien le 1er octobre. Naviguant via l'Atlantique et la Méditerranée, il est arrivé à Karachi, au Pakistan, à la fin de la première semaine de novembre. Au cours de la quinzaine suivante, le destroyer a rejoint d'autres navires des États-Unis et des puissances du CENTO dans l'opération "Midlink VI". Elle a commencé le voyage à la maison le 23 novembre et, après des arrêts à plusieurs ports, est revenue à Newport le 23 décembre.

    Les huit premiers mois de 1964 ont amené les opérations de la 2e flotte, interrompues seulement par une période de réparation à Norfolk et une autre plus tard à Boston suite à sa collision avec Barry (DD-933) le 25 juillet. Entre le 8 septembre et le 18 décembre, le navire a effectué un autre bref déploiement en Méditerranée, mis en évidence par l'opération "Masterstroke" et l'exercice OTAN "Teamwork" au cours du voyage aller. Tout en menant cette dernière opération, Warrington s'est brièvement aventuré au nord du cercle polaire arctique.

    Warrington est revenu à Newport le 18 décembre 1964 et a commencé près de deux ans d'opérations le long de la côte est - principalement des évolutions d'entraînement ASW - ainsi que des croisières occasionnelles dans la région des Caraïbes pour des opérations "Springboard", des exercices de tir et une formation de recyclage. Ce devoir a pris fin tard le 4 octobre 1966 lorsque le destroyer s'est détaché de Newport pour se déployer en Extrême-Orient. Elle a transité le Canal de Panama le 9 octobre, s'est arrêtée à Pearl Harbor le 24 octobre et est arrivée à Yokosuka, Japon, le 10 novembre. Le même jour, elle met le cap sur le golfe du Tonkin en compagnie de Manley (DD-940) et Keppler (DD-765). Le 21 novembre, elle a relevé Reeves (DLG-24) sur la station "Traffic Cop" au large des côtes du Nord Vietnam. L'opération "Traffic Cop", bientôt rebaptisée Opération "Sea Dragon", était une patrouille en cours pour interdire la logistique par voie d'eau aux insurgés au Sud-Vietnam. Après 13 jours de service "Traffic Cop", Warrington a fait escale à Danang le 3 décembre avant de s'embarquer plus tard le même jour pour Kaohsiung, Taiwan. Là, il passa encore 13 jours à faire l'objet d'un appel d'offres aux côtés de l'Isle Royal (AD-29) avant de se mettre en route pour Hong Kong le 19.

    Le 26 décembre 1966, il quitte Hong Kong pour retourner dans le golfe du Tonkin, cette fois pour assurer la garde des avions avec les porte-avions rapides de la station Yankee. Elle a continué cette affectation jusqu'au 19 janvier 1967 quand elle a fumé au sud à la zone II Corps du Vietnam du Sud pour fournir le soutien de tir d'artillerie navale aux troupes de la 1ère Division de Cavalerie menant l'Opération " Thayer II " à terre. Elle a terminé cette mission le 26 janvier et s'est dirigée vers Kaohsiung pour un autre appel d'offres.

    Après une visite à Hong Kong et une autre période de réparation - à Subic Bay aux Philippines - le destroyer a repris le service de garde d'avion dans le golfe du Tonkin le 27 février. Le 10 mars, il s'est séparé du porte-avions Ticonderoga (CV-14) pour mener une mission d'appui-feu dans la zone du III Corps près de Rung Sat. Elle a terminé cette tâche tôt le 24 mars et a mis le cap sur la Baie de Subic. Là, le navire de guerre a rendez-vous avec Keppler, Manley et Newman K. Perry ( DD-883) pour le voyage de retour. Les quatre destroyers ont commencé leur voyage de retour le 26 mars, se dirigeant vers l'ouest à travers l'océan Indien plutôt que vers l'est à travers le Pacifique. En chemin, ils font escale à Singapour et à Massawa en Éthiopie, transitent par le canal de Suez, traversent la mer Méditerranée et visitent Ponta Delgada aux Açores avant de revenir à Newport le 8 mai.

    Les six années qui ont suivi ont apporté un retour à la routine familière des opérations de la côte est en alternance avec des déploiements à la 6e flotte en Méditerranée. Après huit mois de formation, d'inspections de préparation et les autres évolutions normales de service hors de Newport, Warrington quitta les États-Unis à la mi-février 1968, à destination d'une période de service de quatre mois avec la 6e flotte. Au cours de cette mission, elle a également visité un certain nombre de ports d'Europe du Nord ainsi que ceux le long du littoral méditerranéen. Le destroyer est revenu aux États-Unis le 14 juin et a opéré à partir de Newport jusqu'en octobre. Le 18, il est entré au chantier naval de Boston pour une révision de cinq mois.

    Elle a terminé ses essais en mer post-révision entre le 27 mars et le 3 avril 1969 et est revenue à Newport le 6 avril. Entre le 10 avril et le 27 juin, le navire de guerre a voyagé aux Antilles pour effectuer des exercices d'artillerie à l'île de Culebra et une formation de remise à niveau dans la baie de Guantanamo, à Cuba. Elle est revenue à Newport le 27 juin et a passé la majeure partie de l'été et l'automne entier dans un entretien prolongé et dans les préparations pour le mouvement d'outre-mer.

    Le 2 novembre, le destroyer sort de Newport et retourne en Méditerranée. Au cours de cette affectation, sa mission principale était d'observer les unités de la marine soviétique opérant en Méditerranée orientale. Cependant, elle a également fait des visites de bonne volonté et des escales de liberté dans les ports tout au long du littoral méditerranéen. Le 13 mai 1970, Warrington a terminé sa période de service avec la 6e flotte et a commencé son voyage de retour. Elle est rentrée à Newport le 22 mai et a commencé le congé et l'entretien de post-déploiement. Après un mois de réparations à Boston à la fin de juillet et au début d'août, le navire de guerre a passé la majeure partie du reste de l'année à Newport, même s'il a pris la mer pendant deux brèves périodes : une fois en septembre pour la course de voile de l'America's Cup et à nouveau en octobre pour escorter Forrestal (CVA-59) pendant les essais d'acceptation après réparation du transporteur. Le 14 janvier, le Warrington s'embarqua pour une croisière de deux mois en Méditerranée pour participer aux exercices de la 6e flotte ASW. Elle est revenue à Newport le 3 mars et a repris sa 2ème routine de flotte. Ses fonctions comprenaient deux tournées en tant que navire-école pour l'école Destroyer et les opérations d'entraînement ASW toujours présentes. La révision régulière a commencé le 16 septembre 1971 et s'est terminée le 16 janvier 1972.

    Après la révision et une brève visite à Newport, le Warrington a pris la mer le 23 janvier pour des exercices d'artillerie post-révision et une formation de recyclage dans les Caraïbes. Elle a terminé ces évolutions le 21 mars et est retournée à Newport pour une brève période d'opérations locales avant son deuxième déploiement en Extrême-Orient. En quittant Newport le 5 juin, Warrington s'est dirigé, via le canal de Panama et Pearl Harbor, vers les îles Mariannes. En arrivant à Guam le 30 juin, elle a quitté le Port d'Apra le jour suivant, à destination de la Baie de Subic Elle a quitté les Philippines le 6 juillet et a atteint les eaux vietnamiennes le même jour. Au cours de sa première période sur la ligne de tir, le destroyer a mené des missions d'appui-feu tout le long de la côte de la zone du I Corps du Sud-Vietnam. Le 15 juillet, il a brièvement fait escale à Danang puis s'est dirigé vers la côte du Nord-Vietnam pour participer à l'opération « Linebacker ». Le 16 juillet, elle a relevé Hamner (DD-718) du devoir de « Linebacker » et a commencé sa mission principale : la destruction de petites embarcations nord-vietnamiennes et l'observation de la marine marchande chinoise communiste. Le lendemain matin, alors qu'il opérait en compagnie de Hull (DD-945) et de Robinson (DDG-12), le Warrington est tombé sous le feu rapide et nourri des batteries côtières ennemies, mais il a pris des mesures d'évitement rapides et a évité les dommages.

    Ce même après-midi, cependant, la chance l'a abandonné. À 13 h 16, deux explosions sous-marines près de son côté bâbord ont secoué le destroyer. Il a subi de graves dommages dans sa chambre d'incendie, après la salle des machines et dans la salle de contrôle principale. Son équipage est à la hauteur et ses efforts lui permettent d'abandonner la zone à 10 nœuds. Plus tard, les dommages l'ont obligée à fermer son usine de propulsion et à demander un remorquage à Robinson. Dans la nuit du 17 au 18 juillet, son équipage a lutté contre les inondations causées par la rupture des réservoirs de mazout et d'eau douce, mais il est resté à flot le lendemain matin lorsque Robinson l'a confié à Reclaimer (ARS-42) pour la première étape du voyage. à la baie de Subic. Tawakoni (ATF-114) a succédé à Reclaimer le 20 et a remorqué Warrington en toute sécurité dans la baie de Subic le 24. Tout au long du voyage de six jours, la compagnie du navire de Warrington a travaillé magnifiquement pour maintenir leur navire à flot.

    Pendant un mois après son arrivée, Warrington a reçu l'attention particulière de l'installation de réparation navale à Subic Bay pour améliorer son habitabilité et assurer l'intégrité de l'étanchéité. Cependant, à la fin d'août, un conseil d'inspection et d'enquête l'a trouvé inapte au service naval ultérieur. En conséquence, le 30 septembre 1972, le Warrington a été désarmé à Subic Bay et son nom a été rayé de la liste de la Marine. Le 24 avril 1973, il est vendu à la marine taïwanaise pour cannibalisation et démolition.

    Warrington (DD-843) a reçu deux étoiles de bataille pour avoir servi dans le conflit du Vietnam.


    USS Tringa (ASR 16)

    L'USS TRINGA était le neuvième et dernier navire de sauvetage sous-marin de classe CHANTICLEER et le premier navire de la Marine portant le nom de l'oiseau. À la fois désarmé et rayé de la liste de la Marine le 30 septembre 1977, l'USS TRINGA a été coulé comme cible vers 1983.

    Caractéristiques générales: Attribué : 11 mai 1944
    Pose de la quille : 12 juillet 1945
    Lancé : 25 juin 1946
    Mise en service : 28 janvier 1947
    Déclassé : 30 septembre 1977
    Constructeur : Savannah Machinery and Foundry Co., Savannah, GA
    Système de propulsion : Diesel électrique, un arbre, 3 000 SHP
    Hélices : une
    Longueur : 251,6 pieds (76,7 mètres)
    Faisceau : 42 pieds (12,8 mètres)
    Tirant d'eau : 14,8 pieds (4,5 mètres)
    Déplacement : env. 2 200 tonnes
    Vitesse : 15 nœuds
    Armement : deux canons Mk-68 de 20 mm
    Équipage : env. 100

    Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS TRINGA. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

    L'USS TRINGA a été posé le 12 juillet 1945 à Savannah, Géorgie, par la Savannah Machine & Foundry Co. lancé le 25 juin 1946 parrainé par Mme Nola Dora Vassar, la mère de Curtis L. Vassar, Jr., disparu au combat et commandé le 28 janvier 1947, le lieutenant Comdr. Paul C. Cottrell aux commandes. Lors de sa mise en service, le TRINGA a été affecté à l'escadron de sous-marins (SubRon) 8 et a opéré à partir de la base sous-marine de New London, dans le Connecticut. Au cours de ses six premières années de service actif, il est resté près de la côte est. Heureusement, ses services en tant que navire de sauvetage sous-marin n'étaient pas nécessaires. D'autre part, TRINGA est resté occupé à pratiquer des sauvetages sous-marins simulés et à servir de navire cible et de navire de récupération pour les sous-marins lors d'exercices de tir de torpilles. En outre, elle a participé à un certain nombre d'expériences de sauvetage pour le Bureau of Ships, testant des cloches de plongée, des bouées sous-marines, des engins au sol, des engins d'amarrage et des équipements connexes.

    Sa contribution la plus importante au cours de ces six années est survenue en janvier 1950 lorsque le MISSOURI (BB 63) s'est échoué à proximité de Thimble Shoals Light et Old Point Comfort, Hampton Roads, Virginie. TRINGA et ses navires de sauvetage ont rejoint les remorqueurs pour renflouer le cuirassé sur 1er février.

    En août 1953, TRINGA est appelé à traverser l'océan Atlantique pour venir en aide à HARDER (SS 568), en panne au large des côtes irlandaises. Le navire est retourné à New London avec le sous-marin, puis a repris ses opérations le long de la côte est des États-Unis. Au cours des premiers mois de 1955, TRINGA a escorté le NAUTILUS (SSN 571), le premier navire à propulsion atomique au monde, lors de ses essais en mer.

    Cet automne-là, elle a rejoint ALBACORE (AGSS 569) pour des expériences à Portsmouth, N.H. Le navire de sauvetage sous-marin a effectué des tests de submersion profonde sur une nouvelle chambre de sauvetage de sous-marin, RC-21. Au milieu de cette opération, le RC-21 a séparé sa remorque et a coulé dans 230 pieds d'eau. TRINGA a passé les 25 jours suivants à lutter contre le mauvais temps, les courants dangereux et l'épave encrassée, mais a finalement réussi à récupérer le RC-21. Pour leur part dans l'opération, trois officiers et 10 plongeurs affectés à TRINGA ont reçu des mentions élogieuses.

    Au début de 1957, il a commencé à servir de navire-école pour l'école des futurs commandants de sous-marins. Ce devoir l'a emmenée dans les eaux chaudes des Antilles britanniques en avril et de nouveau en juillet. Après son retour au service normal à New London, TRINGA a été appelé à aider le sous-marin péruvien nouvellement construit IQUIQUI, qui s'était échoué le 27 août sur Long Sand Shoal dans le Long Island Sound. Le sauveteur arrivé sur les lieux, a passé un câble de remorquage au bateau échoué et l'a retiré à la prochaine marée haute.

    À la fin de l'été, un voyage en Europe a brisé la routine de TRINGA. Le 3 septembre, il sort de New London en compagnie du FULTON (AS 11) et d'un groupe de sous-marins pour participer à un exercice de flotte de l'OTAN. En route vers l'Écosse, TRINGA a fait un bref voyage à Terre-Neuve pour livrer un membre d'équipage FULTON gravement malade à l'hôpital naval d'Argentia. Elle a atteint Rothesay le 13 septembre mais s'est bientôt déplacée à Portland, en Angleterre. Au cours du voyage de deux jours, l'ouragan "Carrie" a frappé et égayé le passage de TRINGA à travers la mer d'Irlande. Le 28 septembre, le navire a quitté l'Angleterre et s'est dirigé vers la France. Au Havre, elle a fourni des services d'appel d'offres pour les sous-marins revenant des exercices jusqu'au 11 octobre où elle s'est dirigée vers les États-Unis.

    Le TRINGA est rentré à Newport le 23 octobre et, après trois semaines d'entretien, a navigué pour les Bermudes et une autre période de service avec le sous-marin Prospective Commanding Officers' School. En janvier 1958, il sert de navire cible pour l'école de sous-marins de New London et récupère les torpilles d'entraînement qui lui sont tirées. Elle a subi sa révision biannuelle à Boston ce printemps-là et, après une formation de recyclage en juin, a fait une croisière de bonne volonté de deux semaines vers les ports canadiens en juillet.

    TRINGA returned to New London on 22 July and, through the first month and one-half of 1959, trained divers, served as target and torpedo recovery ship for New London-based submarines, and conducted drills. On 25 February, she got underway for Norfolk, Va., where she served as KITTIWAKE's (ASR 13) stand-in during that ship's overhaul. She operated as a temporary unit of SubRon 6 until 1 April at which time she departed Norfolk and moved north. After a brief rendezvous with TORSK (SS 423) during the latter's post-overhaul dives and a three-day stopover at Philadelphia, TRINGA returned with the submarine to New London on the 9th.

    After demonstrating her rescue capabilities during an operational readiness inspection, she resumed training divers, conducting underway training, and providing services to submarines. She also escorted submarines during their post-construction trials. In this regard, TRINGA assisted BARBEL (SS 580) in May and SEADRAGON (SSN 584) in October. In December, the ship escorted the fleet ballistic missile (FBM) submarine GEORGE WASHINGTON (SSBN 598) on her trials. In January 1960, she conducted diving operations in Narragansett Bay with a group of four Norfolk-based minesweepers in a search for debris from an exploded aircraft. Following the annual "Springboard" exercise in mid-February, TRINGA visited Puerto Rico, the Virgin Islands, and the Dominican Republic before resuming duty out of New London late in March. Toward the end of the following month, the ship sailed to Ft. Lauderdale, Fla., where she spent a month as recovery ship for the Naval Ordnance Test Facility's missile program. In May, she returned north and, after a visit to Kingston, N.Y., and a brief rendezvous with DOGFISH (SS 350) for that submarine's sea trials and deep dives, TRINGA returned to New London to prepare for overhaul.

    Following post-overhaul refresher training, TRINGA resumed her normal duty out of New London. In December, she began assisting in the fleet ballistic missile submarine ordnance evaluation program by recovering test missiles fired in practice. The following spring, she returned to Norfolk to serve as "ready duty ASR" for most of the Atlantic coast during a period when the other Atlantic Fleet submarine rescue vessels were either in overhaul or deployed overseas. By July 1961, however, she was able to return to New London and resume her usual routine. In the fall, she steamed south to Florida but remained in southern waters only briefly - assisting the Bureau of Weapons in tests - before the requirements of the FBM program called her back to New London.

    Over the next two years, the ship alternated two deployments to the Mediterranean with 2d Fleet operations along the eastern seaboard. After returning from submarine operations near Bermuda, TRINGA operated from New London until early in April 1962. At that time, she put to sea for a three-month deployment during which she provided support services to 6th Fleet submarines. After visiting a number of Mediterranean ports, she left the "middle sea" in July 1962 and visited Lisbon, Portugal, and then headed for Scotland. At Holy Loch, she picked up an APL and a YRDM for tandem tow to the United States and departed the British Isles on 12 August. TRINGA delivered her charges to Norfolk on 3 September and continued on to New London where she arrived on the 5th. After four weeks of leave and upkeep, she resumed duty escorting and towing targets for units of Submarine Flotilla (Sub-Flot) 2.

    TRINGA underwent another overhaul from March to July 1963 and, after refresher training, resumed duty with Atlantic Fleet submarines. In August, she visited the site of THRESHER's (SSN 593) sinking to support units operating with the deep submergence vehicle TRIESTE. In mid-September, she escorted THOMAS JEFFERSON (SSBN 618) during trials. Later that month, she was called upon to assist GROUSE (MSCO 15) aground on the Massachusetts coast at Cape Ann. Her divers attached cables to GROUSE, but three attempts to pull the stranded ship off the rocks failed. GROUSE was destroyed by fire, and TRINGA returned to New London on 30 September. Normal operations and escort duty for two newly constructed FBM submarines - NATHAN HALE (SSBN 623) and LAFAYETTE (SSBN 616) - occupied the ship for the remainder of the year.

    TRINGA deployed to the Mediterranean for the second time on 3 April 1964 and returned to the United States on 1 September. After a three-week upkeep period, she resumed local operations by escorting HADDO (SSN 604) and TECUMSEH (SSBN 628) during their sea trials. That employment occupied her to the end of 1964 and through 1965.

    She cleared New London on 31 January 1966 to participate in Operation "Springboard." Three days out of port, the ship was ordered to the Mediterranean to join in the search for the nuclear weapon missing after the mid-air collision of a B-52 bomber with a C-135 cargo plane. Upon her arrival off Palomares, Spain, TRINGA was fitted out with underwater television equipment with which she conducted visual inspections of sonar contacts while her divers assisted in the recovery. The submarine rescue ship completed her part of the operation on 25 March and headed back to New London, where she arrived on 9 April. Local operations out of New London occupied her time until the end of September when she entered the James S. Munro Shipyard at Chelsea, Mass., for overhaul.

    TRINGA completed overhaul on 10 January 1967 and then returned to New London. She remained there until 30 January when she sailed for the West Indies. During February and the first week in March, the ship underwent inspection and survey at San Juan, conducted refresher training near Guantanamo Bay, and assisted in test-firings of SUBROC missiles at the Grand Turk missile range. On 15 March, TRINGA reentered New London and began preparations for a deployment to European waters. The ship cleared New London on 3 April and reported for duty at Rota, Spain, later in the month. She operated along the Spanish and Portuguese coasts for two months, escorting submarines, towing targets, and recovering practice torpedoes. On 14 June, TRINGA headed for the submarine base at Holy Loch, Scotland. During the following month, she provided services to the submarines based there and visited Dublin and Londonderry. On 26 July, she returned to New London from her European deployment and took up duties with SubFlot 2 once again.

    The submarine rescue vessel served in coastal waters of the United States for the remainder of 1967 and throughout 1968. During that period, she departed northeastern coastal waters only once, in mid-November 1968, when she made a short cruise to Bermuda with units of SubRon 8. On 6 January 1969 - in company with SEA ROBIN (SS 407), BECUNA (AGSS 319), HALFBEAK (SS 352), and THORNBACK (SS 418) - she departed New London and headed for duty with the 6th Fleet. She reached Rota, Spain, on 20 January and joined United States naval forces assigned to the Mediterranean area. The deployment with the 6th Fleet lasted until 15 April when she left Rota and headed back across the Atlantic. TRINGA entered New London on the 25th and began post-deployment leave and upkeep. A little over two months later, the ship resumed operations from New London and remained so occupied until the end of November when she entered the Boston Naval Shipyard.

    TRINGA completed overhaul early in March 1970. During refresher training, she received orders reassigning her to Submarine Division 121 based at Key West, Fla. She reported to her new home port on 29 April and, for the rest of the year, she operated in the Gulf of Mexico and along the southeastern coast of the United States. Early in June, the ship accompanied DARTER (SS 576) during her sea trials. Later that month, she picked up a Cuban refugee family adrift on the ocean some 35 miles from Key West and brought them into that port. Through the fall of 1970, TRINGA continued normal operations from Key West.

    Over the next five years, TRINGA alternated tours of duty in the Mediterranean with service along the east coast of the United States. Within that time period, she made two deployments with the 6th Fleet: the first during the spring of 1971 and the second in the summer of 1972. Upon her return to the United States on each occasion, she resumed her duties at Key West conducting torpedo exercises with Atlantic Fleet submarines.

    In June of 1973, TRINGA rushed to the rescue when disaster struck a civilian deep-submergence vehicle test project. On the 17th, she received orders to go to the aid of Dr. Edmund Link, whose submersible, the "SEA LINK," was reported "in distress, bottomed in approximately 360 feet of water with four men on board." TRINGA made a four-point moor above the stricken craft and for two days provided a platform for divers engaged in the rescue operation. Finally, on 18 June, a civilian salvage vessel, A. B. WOOD, arrived on the scene and joined in the salvage/rescue operation. Utilizing a television camera and a crane, A. B. WOOD succeeded in hauling "SEA LINK" to the surface that night. Though TRINGA divers tried to revive the two men in the after chamber of the submersible by warming it with HeO. and hot water, the two men were pronounced dead at 0800 on 20 June. The two men in the forward chamber survived.

    The following month, TRINGA was reassigned to New London, Conn., and spent August and September engaged in the familiar role of standby rescue and target recovery ship for New London-based submarines. Following an overhaul which lasted from November 1973 until mid-February 1974, the ship returned to duty at New London. The next three years brought TRINGA more routine duty supporting Atlantic Fleet submarines, testing diving equipment, training divers, and escorting newly built submarines on their trial cruises. The ship departed the western Atlantic only once during that period, in July 1975, to participate in a series of oceanographic surveys conducted from the submarine base at Holy Loch, Scotland. She returned to New London early the following November and operated along the eastern seaboard until 30 September 1977 when she was decommissioned at the Submarine Base, New London, Conn. Her name was struck from the Navy list concurrently with decommissioning.


    Voir la vidéo: Nouvelle éruption et violentes explosions aux Canaries des quartiers évacués et des vols annulé (Décembre 2021).