Des articles

E-Science pour les médiévistes: options, défis, solutions et opportunités

E-Science pour les médiévistes: options, défis, solutions et opportunités

e-Science pour les médiévistes: options, défis, solutions et opportunités

Par Peter Ainsworth et Michael Meredith

DHQ: Digital Humanities Quarterly, Vol.3: 4 (2009)

Résumé: Les médiévistes ont généralement recours au parchemin pour la recherche primaire et lors de l'édition de leurs sources. Pas toujours catalogués avec précision, les manuscrits copiés sur des peaux d'animaux ont peut-être commencé leur vie dans le même atelier mais au fil des siècles se sont dispersés, s'immobilisant dans des bibliothèques du monde entier; les rassembler implique des déplacements, des achats de microfilms et le réassemblage et la collecte des données à la portée d'un lecteur de microfilms. Ces machines encombrantes n'offrent qu'une marge de manœuvre modérée pour explorer de près des manuscrits isolés. La numérisation haute résolution ne produit pas seulement de meilleurs substituts en couleur; il permet le développement d'outils de recherche supplémentaires utilisant la compression et la manipulation d'images, et de nouveaux modes de représentation, par ex. affichage juxtaposé de plusieurs témoins apparentés.

Cet article présente les questions de recherche qui sous-tendent le développement d'un outil électronique pour visualiser, transcrire et manipuler des manuscrits; il se poursuit pour montrer comment le spectateur peut être adapté pour l'accès à partir de sites distants, pour comparer et annoter un ou plusieurs témoins (de manière interactive et en temps réel), et pour une utilisation comme partie intégrante d'une édition en ligne. Enfin, il explore comment il peut être déployé pour être utilisé sur des projets prenant des connaissances en dehors de l'académie: dans les musées, galeries et autres espaces publics.


Voir la vidéo: défi sciences (Septembre 2021).